Albert MESLAY

Biographie

Après une première vie, Albert Meslay se lance dans le spectacle en 1992. Le vent du succès l’emporte rapidement, ce breton met les voiles pour Paris. De 1994 à 2004, Albert écume les scènes parisiennes (Blancs-Manteaux, Caveau de la République, Point Virgule…), ainsi que provinciales. Cette pratique quotidienne lui permet d’affûter ses mots et d’aiguiser cette force comique qui déclenche des rires à tout coup.

Son talent reconnu, les médias s’intéressent à lui : une saison chez Patrick Sébastien, une chez Michel Drucker, puis trois années à France Inter au « Fou du roi ».
En 2005, Albert présente un nouveau spectacle : « Je pense, mais je ne me comprends pas » qu’il joue plusieurs centaines de fois, faisant ainsi partager ses opinions à la France entière. De ce spectacle sort un dVd en 2008 et le « Printemps des Poètes » affiche ses pensées dans le métro parisien en 2009!

En 2010, Albert rencontre Didier Pascalis, producteur notamment d’Allain Leprest, de Enzo Enzo et de Jean Guidoni. De cette collaboration naît le nouveau spectacle « L’Albertmondialiste » joué au Grand Point Virgule à Paris pendant 6 mois, 3 fois au festival d’Avignon et capté en DVD au Café de la Gare.

Après plus de 300 représentations de l’Albertmondialiste, Albert Meslay cède finalement en 2016 à la tentation de la délocalisation.

Dans un souci de rentabilité et de compétitivité il a décidé, pour son nouveau spectacle, de s’entourer d’auteurs comiques issus de pays émergents… De préférence à monnaie faible !

« Je délocalise » est un spectacle coécrit entre autres avec un humoriste Grec ayant accepté d’étaler le paiement de son sketch sur 5 ans, un jeune comique Tibétain qui vient de terminer son BTS Force de vente, un réfugié climatique du Bengladesh, ex-paysan sans terre, reconverti dans le stand up … Autant de talents aussi productifs qu’exotiques, pour un résultat hilarant.

« Je délocalise » est sans nul doute le premier spectacle adapté à la crise.

Au Café de la Gare tous les lundis à 21h00 dès le 3 Octobre 2016 et en tournée mondialisée !

Affiche Albert Meslay Je délocalise

JE DELOCALISE

Après plus de 300 représentations de l’Albertmondialiste, Albert Meslay a finalement cédé à la tentation de la délocalisation.
Dans un souci de rentabilité et de compétitivité il a décidé, pour son nouveau spectacle, de s’entourer d’auteurs comiques issus de pays émergents… De préférence à monnaie faible !
« Je délocalise » est un spectacle coécrit entre autres avec un humoriste Grec ayant accepté d’étaler le paiement de son sketch sur 5 ans, un jeune comique Tibétain qui vient de terminer son BTS Force de vente, un réfugié climatique du Bengladesh, ex-paysan sans terre, reconverti dans le stand up… Autant de talents aussi productifs qu’exotiques, pour un résultat hilarant. « Je délocalise » est sans nul doute le premier spectacle adapté à la crise.

Affiche Albert Meslay L'albertmondialiste

L'ALBERTMONDIALISTE

Albert Meslay est Albertmondialiste ! Dans ce nouveau spectacle, il défend avec véhémence et conviction, un courant de pensée personnel qui grossit et qui s’intéresse à une période qui va du Big-Bang à la fin du monde…

Du début de l'écriture, "Les premiers écrits ressemblaient à des emails gravés dans la pierre et à consulter sur place" à la fin du monde "Le jour de l'apocalypse, en un instant, les fortunes des nantis seront anéanties et les dettes des pauvres, annulées: On aura une fin du monde de gauche!".

Albert Meslay traite de sujets qui se situent grosso-modo entre ces deux dates extrêmes, mais pas exclusivement. Il a son avis sur tout : l’emploi, les poissons, la fin du pétrole, la mort, le réchauffement de la planète sans oublier les dangers du cyclisme et de la retraite, la croissance des inégalités ou la littérature érotique celte….

Cet hurluberlu donne son opinion sur tout et même sur des sujets qu'il ne connait pas, "le droit de se tromper est un privilège qui ne doit pas être réservé qu'aux experts".